Inscrivez vous sur oKawan en quelques secondes à l'aide de votre compte Facebook.

Facebook Connect

Schiappa affiche ostensiblement son soutien à Hulot à l'Assemblée

schiappa affiche ostensiblement son soutien a hulot a l assemblee

POLITIQUE - La séquence a été savamment mise en scène. En ce jour de questions au gouvernement, Nicolas Hulot et Marlène Schiappa ont ostensiblement affiché leur proximité à l'Assemblée nationale ce mardi 13 février, histoire de consolider le soutien apporté par tous les membres de l'équipe Philippe à leur collègue dans la tourmente.

Deux jours après une tribune dans Le JDD où elle dénonçait le caractère "irresponsable" de l'article accusant son collège d'agression sexuelle, la secrétaire d'Etat est arrivée aux côtés du ministre dans la salle des Quatre colonnes, où tous les journalistes recueillent les réactions des députés. S'ils n'ont pas dit un mot, les deux collègues ont traversé la salle côte-à-côte.

Arrivée conjointe de Nicolas Hulot et Marlene Schiappa à l'Assemblée, photo parfaite...

— Jérémy Marot (@JeremyMarot) 13 février 2018 Idem dans l'hémicycle où ils ont passé la séance sur le même banc, ce qui n'est pas l'habitude des deux ministres. Enfin, à l'issue des questions, c'est encore ensemble qu'ils ont traversé la salle des Quatre colonnes.

Aucun commentaire des deux côtés mais dans cette séquence de communication, les images valent mieux que les longs discours.

Au cas où vous n'auriez pas compris le message : Marlène Schiappa et Nicolas Hulot sont arrivés côte à côte aux 13 février 2018 À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi :

• En défendant Hulot, Schiappa s'attire de sévères critiques

• Face au "poison lent" de la rumeur, les politiques contraints de prendre les devants

• BLOG - La polémique interroge sur un contrôle de la déontologie journalistique

• Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost , cliquez ici

• Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

• Retrouvez-nous sur notre page Facebook

le Mardi 13 Fevrier 2018 à 18h37 sur « Le Huffington Post »




Sur le même thème


le Mardi 13 Fevrier 2018 à 18h10
quand veganisme et feminisme riment avec extremisme

Quand véganisme et féminisme riment avec extrémisme

Toutes les idéologies sont mortifères, toutes possèdent en elles ce venin qui fait que, quelle que soit la cause défendue, sa justesse, sa noblesse, sa parfaite honorabilité, il arrive toujours un moment où l'on bascule du simple militantisme à une radicalité de la pensée au nom de laquelle on(...)

le Mardi 13 Fevrier 2018 à 17h49
service national un rapport parlementaire tres loin de la promesse de macron

Service national : un rapport parlementaire très loin de la promesse de Macron

Obligatoire ou fortement conseillé ? Un service militaire ou un parcours citoyen  ? Un mois plein ou une série d’étapes durant l’adolescence ? Censé souder une génération de Français, le service national...


le Mardi 13 Fevrier 2018 à 18h04
cahuzac reparle du financement du mouvement de rocard lors de son proces en appel

Cahuzac reparle du financement du mouvement de Rocard lors de son procès en appel

L'ancien ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, a maintenu ce mardi à son procès en appel, la thèse d'un "financement politique" du mouvement de Michel Rocard pour expliquer l'ouverture d'un premier compte en Suisse en 1992.

le Mardi 13 Fevrier 2018 à 18h19
testament de johnny les fans tristes mais pas surpris

Testament de Johnny : les fans tristes, mais « pas surpris »

Les fans de Johnny Hallyday s'inquietent de la bataille juridique qui s'ouvre autour du testament du rockeur. Pour certains, sa veuve Laeticia est fautive.


le Mardi 13 Fevrier 2018 à 19h09
affaire fiona cecile bourgeon et berkane makhlouf se pourvoient en cassation

Affaire Fiona : Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf se pourvoient en cassation

La mere de Fiona et son ancien compagnon ont ete condamnes en appel a 20 ans de reclusion. Ils ont chacun forme un pourvoi en cassation.

le Mardi 13 Fevrier 2018 à 19h09
attentats du 13 novembre une fausse victime a ete arretee

Attentats du 13 Novembre : une fausse victime a été arrêtée

Une femme de 48 ans se presentait comme une victime des attentats du 13 novembre 2015. Elle a touche 25 000 euros avant d'etre arretee le 13 fevrier.